QUESTION EXISTENTIELLE : doit-on écrire Rétais ou Rhétais ?

Faire une faute à l'île de Rez l'île de Ré... roooh, vous n'y pensez pas. Les Rétais ne vous le pardonneraient jamais ! Mais au fait, doit-on écrire Rétais(e) ou Rhétais(e) ? La réponse dans cet article !

QUESTION EXISTENTIELLE : doit-on écrire Rétais ou Rhétais ?

La question du jour : Rétais ou Rhétais ?

"H" ou pas "H" ? Les deux, mon capitaine ! Ce n'est pas une faute de frappe, car les deux orthographes sont reconnues par l'Académie française. Que ce soit "Rétais" ou "Rhétais", les deux écritures désignent exactement la même chose : les habitantes et habitants de l'île de Ré. Toutefois, le mot "rétais" est la forme la plus couramment utilisée. On lit parfois "Réthais"... mais là, c'est vraiment une faute !

Un peu d'étymologie...

Au VIe siècle, des cartes maritimes mentionnent l'existence de l'île de Ré, sous le nom de "Insula Ratis", qui signifie "l'île aux fougères" en gaulois. Le nom devient Radis, puis Ra, et enfin Ré.

Derrière les "rHétais", Rhéa, la déesse mère des Grecs

Bien que plus rare de nos jours, le mot "rhétais" est une orthographe ancienne qui apparaît au XVIe siècle, avant de tomber dans l'oubli. Le "h" réapparaît au milieu du XIXe siècle, sous l'impulsion d'Eugène Kemmerer (1815-1900), maire de Saint-Martin-de-Ré, biologiste et surtout grand spécialiste de l'histoire de l'île de Ré. Sous l'Empire romain, le nom latin de l'île était "insula Rhea". Il n'en faut pas moins au docteur Kemmerer pour établir une filiation entre l'île de Ré et Rhéa, déesse grecque de la maternité, de l'abondance et de la végétation. Pour "antiquiser" l'identité de l'île de Ré, il commence à écrire "rhétais" à la place de "rétais". Une orthographe qui perdure encore.

Une île qui fait couler beaucoup d'encre

À la suite des travaux de M. Kemmerer, plusieurs historiens ont émis l'hypothèse que l'île puisse être rattachée au continent à une époque lointaine. En effet, aucune carte ancienne ne mentionne l'existence d'une île au large des côtes aunisiennes. Et pour ajouter au mystère, une légende raconte qu'un puissant séisme aurait détruit une cité mythique nommée "Antioche" à l'époque antique. L'île de Ré et sa voisine l'île d'Oléron seraient les seuls vestiges de cette cité romaine engloutie sous la mer. D'où le nom du pertuis d'Antioche donné au détroit qui sépare l'île de Ré de l'île d'Oléron. Il y a d'ailleurs un dicton rétais qui dit : « Quand Antioche réapparaîtra, Ré disparaîtra... »

Un autre récit populaire, plutôt original, évoque le naufrage d'un navire égyptien sur la côte du Martray, près d'Ars-en-Ré. Ils y auraient construit une petite pyramide en l'honneur de (ou ), le dieu du Soleil à tête de faucon. D'où le nom île de Ré ! Quelle histoire !

vendredi 06/05/2022 - 17:30:00
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
 
Choisissez votre hébergement pour votre séjour sur l'île de Ré