D'où vient le nom "île de Ré" ? Il était une fois Insula Ratis, Antioche et Ramsès II...

Ce mois-ci, on vous parle des origines du nom de l'île de Ré, dont l'orthographe est souvent écorchée : île de Rey, île de Rè, île de Rai, île de Rez... Et nous allons voir que ce n'est pas forcément un hasard !

D'où vient le nom "île de Ré" ? Il était une fois Insula Ratis, Antioche et Ramsès II...

Ratis, "l'île aux fougères"

La première mention écrite portant sur l'existence de l'île de Ré est un document d'un géographe grec du VIIe siècle. L'île porte le nom latinisé de Ratis. On trouve aussi la forme Radis. En gaulois, ratis signifie "fougère". Ce qui laisse penser que l'île de Ré était entièrement recouverte de fougères il y a deux millénaires.

Avant et après la conquête romaine, l'île de Ré aurait fait partie du territoire des Lémovices, un peuple gaulois originaire du Limousin venu s'installer sur la façade atlantique. Sur leurs cartes maritimes, ces derniers désignent l'île de Ré sous le nom latin de "Arica Insula". Ce nom s'imposa par la suite à l'ensemble de l'archipel rétais.

L'île de Ré au temps des pyramides

Certaines pensent qu'il y a un lien étymologique entre et (ou Râ), le dieu du soleil dans la mythologie égyptienne. Tout droit issu des "mythes fondateurs" de notre petite île, une légende raconte que des navigateurs égyptiens, envoyés par le pharaon Ramsès II, se seraient échoués au Martray, près de l'actuel village d'Ars-en-Ré. Ils y auraient même construit une petite pyramide.

Une autre histoire fait référence à Rhée (ou Rhéa), déesse grecque et mère de Poséidon. Toutefois, ces hypothèses émises au XIXe siècle ne sont aucunement fondées sur des travaux linguistiques, épigraphiques ou archéologiques.

Quand Antioche réapparaîtra, Ré disparaîtra

Un autre récit nous dit que l'île de Ré serait le dernier vestige d'une grande cité romaine, dénommée "Antioche", engloutie lors d'un violent tremblement de terre. On raconte encore que les ruines de la cité mythique seraient toujours visibles par beau temps.

L'histoire des 3 îles

Ce qui est plus certain en revanche, c'est que l'île de Ré aurait formé un archipel composé d'au moins trois îles distinctes.

  • Une au nord : l'Isle de Loix, constituée par le village de Loix.
  • Une à l'ouest : l'Isle d'Ars, formée par les villages d'Ars, Saint-Clément-des-Baleines et Les Portes.
  • La plus grande et la plus proche du continent : l'Isle de Ré, qui regroupe les communes actuelles de Rivedoux-Plage, Sainte-Marie-de-Ré, La Flotte, Saint-Martin-de-Ré, Le Bois-Plage et La Couarde-sur-Mer.

Une île autrefois rattachée au continent

Certains historiens pensent tout bonnement que l'île de Ré était rattachée au continent à l'époque antique. En effet, aucun document de l'époque romaine ne mentionne son insularité. En son temps, Ptolémée, grand astronome et cartographe grec, évoquait un promontoire rocheux, et non une île. Un séisme aurait été la cause de la séparation du continent, survenu à une époque tardive de l'Antiquité gallo-romaine.

À lire aussi : Tout savoir sur l'île de Ré : ces chiffres qui risquent de vous étonner !

Tuesday 04/01/2022 - 14:54:00
Cet article vous a plu ? Partagez-le !
 
Choisissez votre hébergement pour votre séjour sur l'île de Ré